Comment devenir pilote de meeting aérien ?

wright.photo

Grand fan de l’aviation et du meeting aérien, vous rêvez de faire un peu plus que de contempler ces avions réaliser des figures impressionnantes en plein vol. Sachez que le métier de pilote voltigeur n’est pas inaccessible.

Les pré-requis pour devenir voltigeur

Vous pouvez accéder à la formation en voltige aérienne si vous êtes déjà titulaire d’une licence de pilote privé et que vous avez une certaine expérience. Quelques heures de vol aux commandes d’un avion monomoteur à pistons constitueront un avantage. En faite, il n’y a pas de règle particulière. Un jeune pilote breveté peut très bien accéder à une instruction en voltige. Notez tout de même que l’apprentissage nécessite une certaine aisance au manche. Mais cela , vous pouvez l’acquérir au fil de la pratique.

Déroulement de la formation

La formation de pilote voltigeur se déroule se déroule en général sur le train classique, avec un avion de type CAP10 B ou C. Les techniques de décollage, de roulage et d’atterrissage sont différentes et plus ou moins complexes. C’est pour cela qu’il est toujours préférable d’avoir une bonne pratique avec les appareils de voltige, sachant qu’ils sont de plus en plus puissants. L’idéal serait d’avoir une bonne expérience sur différents appareils.

La voltige aérienne comporte deux catégories de figure : le cycle élémentaire et le cycle avancé. Chacun de ces cycles est composé de nombreuses figures avec sa propre spécificité, difficulté et technique.

Dans le premier temps, vous allez apprendre à maîtriser l’appareil en secteur. Ensuite, vous allez évoluer autour de la piste avant de découvrir les techniques de train classique au roulage et au posé. Une fois que vous êtes à l’aise avec votre appareil, vous allez commencer à apprendre les techniques de la voltige proprement dite. Cela se passera dans un cadre sécurisé, sur un axe clair. Après une préparation du cockpit, vous allez découvrir la mise sur le dos et les nouvelles sensations qui vont avec.