Industrie de l’aviation : les opportunités et défis

aviation-1

L’industrie de l’aviation va continuer à se développer dans les prochaines années, sachant que les demandes ne cessent pas d’augmenter. Le nombre d’avions de ligne est en constante augmentation.

Les ventes d’avions commerciaux, neufs ou d’occasion, sont solides. Et ceci n’est pas près de changer dans les années à venir. Selon l’association des fabricants d’avions commerciaux (General Aviation Manufacturers Association), la livraison a augmenté de 27 % dans les six premiers mois de cette année. Cependant, bien que la situation prête à l’optimisme, l’industrie de l’aviation se trouve face à des défis. Le plus grand challenge pour le secteur reste le coût d’exploitation, tout comme les problèmes de sécurité. La NBAA (National Business Aviation Association) et l’ATA (Air Transport Association) ont cependant des points de vue différents sur le coût de cette expansion.

Le président de la NBAA, Edward Bolen, a encouragé ses membres à prendre un rôle plus proactif, voire agressif dans la défense du droit d’accès de l’industrie aux aéroports et espaces aériens nationaux. La modernisation des avions commerciaux, notamment l’arrivée des avions beaucoup plus puissants et plus rapides, ne fait que dynamiser le secteur. Lors de la 59e Convention annuelle de la NBAA, plus de 1150 exposants étaient présents. Mais l’optimiste patron de la NBAA ne peut pas s’empêcher d’être inquiet sur l’avenir de l’industrie. Selon lui, le plus grand challenge qui attend le secteur reste l’accès aux aéroports et aux espaces aériens.

Les plus grands défenseurs de l’User Fee Fight restent l’ATA et la NBAA. Dans les grandes lignes, ATA propose un plan de financement du trafic aérien à travers les frais des usagers plutôt que les taxes de carburant comme c’est le cas actuellement. De son côté, la NBAA estime que les frais des usagers restent une menace, car cela risque de se retourner contre eux. L’ATA reste ferme pourtant, estimant que c’est assez normal pour les avions commerciaux de contribuer aux frais.